Lulu

LULU,

Tu vas laisser un grand vide.

Depuis plus de vingt ans que nous nous connaissions, nous étions habitués de t’avoir à nos cotés.

Au Lyon Pistard Club tu étais déjà là pour communiquer ta passion du vélo et prodiguer tes conseils à l’équipe féminine, à  l’époque.

Lors de la création de Lyon Sprint, tu étais parmi les fidèles pour accompagner les jeunes et les moins jeunes.

Tous les mercredis tu arrivais au vélodrome avec ton sourire et ta bonne humeur, sans oublier tes petits gâteaux  que tu offrais généreusement.

Toujours à plaisanter, tu t’amusais de tout ; comme de tes origines « je suis un Boukak » disais-tu souvent, si bien que c’est devenu ton surnom. Pour nous « Boukak » est la définition d’un mec bien.

Tu étais le spécialiste des facéties. Tes blagues, comme rouler en sens inverse sur le vélodrome t’amusait, comme un gamin. C’est certainement pour cela que ceux du L.S.E t’aimaient tant.

En un mot, ta gentillesse faisait l’unanimité auprès de tous.

Mais  LULU, ta facétie de jeudi dernier ne nous a pas fait rire. Tu nous manques déjà.

Adieu Boukak, repose en paix.